Vendredi portrait : Les gouteurs du Service des Essences

Marseille – C’est au sein du CEPIA (Centre d’Expertise Pétrolière Interarmées) du Service de l’Energie Opérationnel (SEO), anciennement le Service des Essences, que le Caporal Stratégique dresse son premier portrait des personnes composant nos forces armées. Une rubrique à retrouver désormais toutes les semaines.

Caporal Stratégique : Merci de nous recevoir dans ce centre d’expertise. Nous ne connaissions pas le métier de gouteur au sein du SEO. Est-ce que vous faites partis de ces métiers discrets ou oubliés ?

Agent technique en chef Philippe P. – Gouteur d’essence : Disons qu’il y a un peu des deux, nous sommes oubliés car le SEO est partout et on en oublie toute la chaine pour faire parvenir le carburant aux bateaux, véhicules et avions. Mais nous aimons également la discrétion, surtout après la période d’ouverture des années 90 où nous nous retrouvions avec des demandes farfelues de la part de conducteur de char désirant avoir une odeur de magnolia pour leur Leclerc.

Caporal Stratégique : En quoi consiste le travail de gouteur au SEO. On pourrait penser que ce métier peut être toxique.

Philippe P. : Nous avons plusieurs buts, vérifier grâce aux meilleurs palais et nez parmi les effectifs, la qualité des carburants. Au final, c’est peu toxique, il suffit comme pour le vin de ne pas avaler. Nous participons à faire les mélanges de carburants pour permettre d’obtenir ce qui est le mieux pour nos clients. Cette année, avec les tempêtes dans le Sahara, les essences d’Algérie semblent plus aérien, nous cherchons aussi à recycler les marées noires pour pouvoir proposer une pointe de gout iodé dans les carburants proposés.

Caporal Stratégique : Avez-vous aussi un impact dans le civil ?

Philippe P. : Bien sûr, nous avons rajouté quelques ingrédients secrets qui ont fait qu’aujourd’hui, nombreuses sont les personnes adorant l’odeur de l’essence aux stations-services. C’est un accident où nous avons rajouté l’odeur de colle UHU avec l’essence pour permettre cette puissance attraction.

Nous avons eu aussi des déboires avec une filière interne qui a été vite démantelée où certain ont formé les gens à siphonner les réservoirs sans être gêné par le gout de l’essence. Une tâche sur notre pedigree.

Caporal Stratégique : Quels sont les évolutions pour votre métier ?

Le changement de nom en SEO vient en partie du fait que nous nous tournons vers les énergies nouvelles, que ce soit vers les biocarburants mais également les véhicules électriques. De nombreux volontaires parmi les gouteurs tentent désormais pour garder un côté artistique de trouver une manière de faire des éclairs efficaces lors des chargements avec de jolies couleurs violettes ou multicolores. C’est un champ de recherche où se rejoint tout notre savoir-faire technique et artistique.

Caporal Stratégique : Merci pour cette interview, nous verrons autrement votre travail et n’hésiterons pas à venir faire un petit coucou à tous vos collègues dans nos bases maritimes, aériennes et casernes.

,

McKinsey pour les Armées : Le cabinet conseille dans un rapport à 1m€ de tirer sur l’ennemi

Versailles – Dans le cadre de la liberté d’accès aux documents administratifs, le Caporal Stratégique, via le CADA, a pu accéder au rapport commandé par les administrations concernant les Armées. Il a été demandé un plan d’action pour 1 million d’euros au désormais célèbre cabinet afin d’améliorer l’efficacité d’un domaine peu connu des politiques.

Nulle doute que ce rapport permettra aux forces armées d’améliorer leur efficacité. Nous publions en exclusivité les recommandations de ce rapport court et concis les recommandations en provenance des meilleurs consultants disponible.

, , , , , , , , ,