Disparition des généraux pro-russes des plateaux TV français suite à leur mobilisation pour des lives au front

La mobilisation partielle décrétée par Vladimir Poutine durant la matinée de 20 septembre 2022 n’en finit pas d’étonner par son ampleur. En plus du million de personnes en cours de mobilisation, l’ensemble des éléments au service de l’État russe dont les commentateurs et militaires français des plateaux télé ont reçu leur convocation pour rejoindre les centres de recrutement.

Malgré tout, les forces armées ont bien pris en compte la spécificité de ces personnes et elles se retrouveront à continuer leur métier. La seule différence étant qu’ils le feront à quelques kilomètres ou centaines de mètres de celle-ci selon la vitesse des attaques ukrainiennes. Ce qui ne semble pas les avoir empêchés de disparaitre dans la nature, instillant du doute sur leur engagement réel pour la cause qu’ils défendent.

“Je ne comprends pas, le matin, j’avais bien expliqué que tout se passait bien et que les Russes gagnaient du terrain sans dommage. Mais là, on nous donne l’ordre de mobilisation sans exception pour combler les pertes. Il faut saisir la Cour Européenne des Droits de l’Homme.”

Vincent M. – Général de bridage 2ème section

À l’instar des personnes mobilisées, ils auront une formation courte avant d’aller sur un front qu’ils prétendent connaitre. Celle-ci consistera à savoir continuer de sourire pendant les tirs de contrebatterie ukrainienne, appeler les soldats russes par deux prénoms différents pour donner l’impression d’un effectif présent double, manger les rations de combat périmé en 2015 sans penser aux restaurants parisiens…

, ,

Terrible échec de l’expérimentation des sourciers pour la détection de mines au 3e Régiment de Génie

À la demande de la population locale, le 3e Régiment de Génie de Charleville-Mézières a accepté d’expérimenter les sourciers ardennais pour ses missions. L’évaluation choisie pour vérifier le bon fonctionnement de ces méthodes originales a été la détection des mines, un des rôles d’importances dévolues à cette unité plus que bicentenaire.

Bien que des précautions aient été prises en utilisant des mines sans leur détonateur installé, aucun des sourciers n’a réussi à détecter grâce à ses reconnaissables bâtons. L’ensemble des pièges qui se trouvaient en forêt ont été découverts quand le baguettisant a marché dessus.

“Les sourciers demandent à ce que l’on mette des mines actives car ils détecteront mieux l’ ‘énergie’ des explosifs. Ils sont en train de se battre au commandement entre le juridique qui a sorti des décharges de responsabilité pour rire et le service médical qui refuse de participer aux nouveaux essais.”

Capitaine Baptiste C. – Commandant de la compagnie d’appui

Tout à la rigueur militaire, le lieutenant en charge de l’évaluation de l’expérimentation a indiqué que selon les calculs, au vu du nombre de sourciers présent dans le département des Ardennes, seule une surface de cinq hectares pourrait être nettoyée avec la méthode par déclenchement du pied qui résulte de l’étude.

, ,

Les rangers désormais fournies dès le paquetage avec les champignons et l’humidité éternelle

C’est une petite révolution qui se produit cet été 2022, après le grand changement qu’a été l’abandon de la BMJA (Brodequin de Marche à Jambières Attenantes) en 2008. Les nouvelles chaussures de marche, tant ceux “haut de gamme ” que “gamme intermédiaire”, seront désormais livrées avec plusieurs souches de champignons et une humidité impossible à supprimer des bottes.

Les deux modèles connus provenant, ne l’oublions pas, du prestataire ayant proposé le prix le moins élevé, seront perçus dès l’incorporation ou lors des renouvèlements périodiques par le personnel militaire. Les chaussures resteront ainsi dans le même état du début à la fin de leurs vies.

“Nous avons fait le choix de fournir de telles rangers pour augmenter la cohésion en chambres ou lors des sorties. Il n’est plus nécessaire de perdre du temps pour savoir qui a mal entretenu ses chaussures. Tout le monde est concerné et peut se plaindre de manière équivalente.”

Commissaire André Meph – Économat des Armées

Ces solutions ont également été retenues après des réclamations des militaires français qui ne pouvaient plus autant se plaindre d’un matériel. Étant désormais habillé de vêtements qui ne sont plus conçus à l’époque de la conscription de leurs grands-parents, c’est un sujet de conversation de moins entre militaires qui étaient enlevés auprès d’eux.

,

L’Armée de l’Air dévoile son classement des meilleurs avions à imiter pour faire manger votre enfant

L’Armée de l’Air et de l’Espace a décidé cette semaine de partager son expérience et sa technicité aérienne auprès de tous les parents en difficulté pour faire manger leurs enfants. Elle dévoile ainsi sa sélection des meilleurs appareils à imiter pour permettre aux récalcitrantes progénitures de finir leurs assiettes.

Airbus A400M

Efficace, tant sur la quantité que vous pouvez mettre dans la cuillère pour votre enfant ou l’endurance nécessaire pour le nourrir. Légère lassitude du bruit si votre petit traine à finir l’assiette.

Rafale

À privilégier en cas de refus de la part de votre enfant. Apporte malgré toutes les difficultés la cuillère jusqu’à sa destination. Capable d’atteindre son but même s’il secoue la tête pour éviter le ciblage de la bouche.

Mirage 2000D

Vous êtes sur une série de plats difficiles. En imitant le Mirage 2000D, vous tenez sur la longueur pour nourrir votre enfant avec tout type d’aliment. Même en démonstration de force, cela peut suffire pour calmer les refus de manger.

Casa CN-235

Toujours là et efficace pour les petites charges, choisissez d’imiter le Casa pour le gouter. Si le gâteau emporté n’est habituellement pas de la préférence de l’enfant, il sera néanmoins immédiatement disponible et il saura s’en contenter.

Falcon 7X

Des amis à la maison, de bons plats même pour le petit dernier ? Soyez assuré d’un repas bien avalé en imitant le Falcon 7X présidentiel. Aucun refus pour accepter de manger une cuillère mimant cet appareil VIP et ça permettra d’impressionner également les invités.

Alphajet

Votre enfant commence à manger autre chose qu’un biberon mais n’est pas encore autonome. Apprenez-lui à utiliser sa cuillère en imitant l’Alphajet pour lui donner à manger. Ça semble tout simple comme cela mais c’est toute une maitrise du couvert pour être indépendant.

Transall

Si vous avez de vieux légumes à lui faire gouter, l’imitation du bruit d’un Transall est parfaite pour lui permettre de manger des topinambours et autres rutabagas. Ça a toujours une saveur et une odeur bizarre comme l’avion mais un côté rassurant une fois que la cuillère est avalée ou que l’on descend de l’appareil.

, , , , , , , ,

Les définitions de ‘victoire’ et ‘défaite’ discrètement interverties dans les dictionnaires russes pour le prochain discours des autorités

C’est une petite correction à peine remarquée dans les dictionnaires qui a été faite ces derniers jours, sans aucune demande du Kremlin, nous assure le directeur des éditions Smirnitsky and O.S. Akhmanova depuis son balcon. Le mystère demeure en tout cas sur la nécessité de cette interversion.

Plusieurs linguistes ont cherché à comprendre ce besoin mais notre demande d’interview auprès d’Ivan Sokheikhan n’a pu aboutir malheureusement. Ce dernier ayant fait une chute de 14 étages depuis la baie vitrée de son appartement au 3ème juste avant notre entretien.

“C’est une modification temporaire, dès les prochaines élections, on remettra dans l’ordre les définitions. On remettra aussi dans l’ordre d’autres choses selon les résultats.”

Sergueï V. – Ministre des situations d’urgences et du bon ordre général

La confusion depuis règne dans les salles de classe comme lors des compétitions sportives. Nous avons voulu effectuer un micro-trottoir dans les rues de Moscou. Les retours indiquent que personne parmi les passants interrogés “n’a remarqué de différence et que c’est un excellent choix du gouvernement qu’ils soutiennent sans réserve”.

Fête de l’Huma : le parti communiste remercie l’armée de l’air pour son accueil et invite ses militants à l’incorporation dans les forces

Depuis cette année, la Fête de l’Huma, organisé par le journal de gauche, l’Humanité s’est délocalisée loin de son emplacement habituel du parc de La Courneuve en Seine-St-Denis où elle se retrouvait depuis les années 60. C’est désormais sur l’ancienne base aérienne 217 de l’Armée de l’Air et de l’Espace, bien plus isolée de Paris qu’a eu lieu l’évènement de ce weekend.

En reconnaissance du prêt de ce terrain et de la bonne entente de tout ce weekend, le Parti Communiste encourage désormais les derniers militants restants et en âge de pouvoir être incorporés. L’étonnement était de mise parmi ses 5 membres qui promirent de passer la porte des CIRFA les plus proches de la faculté de lettres Rennes-II où ils se trouvent.

“Nan mais je l’ai toujours dit au Parti Communiste, l’armée et les forces de sécurité, c’est ce qu’il faut partout. Presque aussi bien que les barbecues et les kros pas fraiches. Où on en fait le plus d’ailleurs ? Pendant les gardes aux dépôts de munition. Ils ont tout compris.”

Fabien R. – militant d’opposition infiltré ayant voulu garder l’anonymat

Au vu du succès de la Fête de l’Huma sur la base aérienne, le journal a décidé d’aller encore plus loin en invitant les participants, dont les militants NPA, à faire la bamboche pour l’édition 2023 du festival dans une caserne de parachutistes.

, , ,

L’armée donne ses radars pour recyclage en plaque à induction géante lors des camps scouts

Dans le cadre de la participation aux actions écologiques, l’arme d’artillerie de l’Armée de Terre a trouvé un accord avec le mouvement de scoutisme français. Les radars seront désormais cédés pour recyclage en plaque chauffante tout terrain lors des sorties, randonnées et camps d’été.

Après un petit temps d’adaptation où les scouts découvrent les paramètres d’utilisation du radar en compagnie des opérateurs militaires, ces derniers sont disposés dans les locaux des jeunes, prêts à les accompagner lors des randonnées sur les chemins escarpés des montages.

“On a bricolé une petite dérivation depuis la barrière électrique du champ à côté. Quand on met les gamelles pour un camp de 30 scouts, les pâtes sont prêtes et chauffées en 18 secondes.”

Stéphanie “loutre bricoleuse” G. – Scout XVème Paris

À noter que suite aux lectures de manuels et bricolages par les différentes équipes scoutes, l’Armée de Terre a récupéré 2 des radars pour les remettre en service avec une capacité qui s’avère être plus importante que le successeur de la machine offerte.

, ,

Des fouilles à Pompéi révèlent les premiers exemplaires des véhicules blindés utilisés actuellement par l’armée française

Matériel connu des soldats dans les armées françaises de tout âge, le Véhicule de l’Avant Blindé (VAB) révèle être encore plus ancestral que ne pensaient ses utilisateurs. Les dernières fouilles près d’un temple dédié à Mars, le dieu de la guerre, aux abords de Pompéi, ont mis à jour des restants d’un VAB offert par des peuples du sud de la France à Rome.

Le véhicule conservé en bon état devait servir de totem de recrutement près d’un temple local. Les archéologues ont tenté de le démarrer mais plusieurs parchemins ont montré que les pièces manquantes pour le moteur étaient disponibles la semaine prochaine systématiquement.

“C’est toujours des découvertes une fouille mais les tags -Clodomir [fils de Clovis] a mis ses fesses ici- dans un des VAB utilisé au 3ème Régiment de hussards à Metz nous montraient déjà que l’on avait ses véhicules sur le territoire dès le VIeme siècle”

Jean-Christophe PIOT – @Padre_pio – auteur, journaliste, historien des religions romaines

À noter que des recherches semblaient rapporter que le véhicule ne pouvait plus être utilisé, dû à un décurion qui aurait bloqué le blindé en voulant le préparer pour une mission Sentinelle. Mission qui consistait déjà à l’époque en une patrouille qui aurait attendu en dehors des jeux de cirques locaux pour indiquer les latrines aux spectateurs.

, ,

Stéphane Bern promu général après sa prestation dans le téléfilm de France 2

C’est un nouveau tournant dans la carrière militaire pour le parrain du 40e Régiment de Transmission et le colonel de Réserve citoyenne de la Garde Républicaine avec cette promotion au grade de général de brigade de l’Armée de l’Air. Résultat logique pour l’animateur de France 2 après sa prestation dans le film “Pour l’honneur d’un fils” diffusé le 25 aout 2022 à la télé. Une fiction ayant fait forte impression dans la sphère militaire, également appelée #bagarrosphère.

L’affable animateur, tant derrière que devant la caméra, pourra prendre son poste dès qu’un château lui aura été affecté au plus près de l’État-Major qu’il aura choisi. La préférence allant pour l’instant pour la Brigade Aérienne d’Appui et de Projection (BAAP) basée à Orléans, à proximité des châteaux de la Loire et avec un insigne des plus amusant.

“Nous avons bien regardé le téléfilm de France 2 et on s’est rendu compte qu’il avait l’air moins perdu que certain de nos généraux à leurs postes. En plus, il arrive à l’heure au travail, l’incorporation allait de soi.”

Daniel S. – DRH Armée de l’Air et de l’Espace

La rédaction de Caporal Stratégique ayant eu l’occasion de travailler, de loin, avec l’amateur d’histoire, nous ne pouvons que lui souhaiter bonne chance dans sa nouvelle mission et lui rappelons que le sport est obligatoire pour tous le jeudi matin sur les bases aériennes.

, ,

Vendredi portrait : Chasseur de béretiers, animal dont la peau est utilisé pour fabriquer les bérets militaires

Dans notre rubrique “Vendredi portrait”, nous tentons chaque semaine de vous faire découvrir une personne peu connue mais essentielle à la bonne marche de nos armées ou sortant du lot. Pour cette semaine, nous avons rencontré Jacques R., chasseur spécialisé dans le béretier, l’animal dont la peau est tannée pour fabriquer les bérets militaires français traditionnels.

Caporal Stratégique : Merci de nous accueillir pour la découverte de ce métier peu connu et pourtant essentiel à la tenue des armées. Pratiquez-vous cela depuis longtemps ?

Jacques R. : C’était une activité familiale ancienne provenant de mes origines savoyardes où nous chassions le béretiers pour fournir les chasseurs alpins durant le XIXe siècle. Depuis la généralisation de cette coiffe après la Seconde Guerre mondiale, c’est devenu un travail à plein temps voire une industrie dans tout le sud de la France.

Caporal Stratégique : Est-ce un animal difficile à débusquer ?

Jacques R. : Si les militaires ont choisi cet animal pour leur chapeau, ce n’est pas un hasard. La bête vit dans des conditions rudes, grogne tout le temps et sait se camoufler, même s’il devient bruyant dès qu’il croise des amis. C’est à ce moment qu’il est toujours repéré. Il y a bien eu des tentatives d’élevages mais à l’image des porteurs finals, il y avait besoin de grandes quantités de bières pour le maintenir en vie mais posait des soucis ensuite pour sa reproduction.

Caporal Stratégique : Est-ce une même espèce qui est teinte pour les couleurs de bérets ou est-ce une histoire de robe de l’animal ?

Jacques R. : Il y a plusieurs espèces selon les régions, principalement bleu foncé pour l’espère dominante, on peut en trouver des bruns pour la variété béretiers hussarde, verts pour les espèces étrangères. Par contre, pour le bleu roi de l’ALAT, il provient des jerseys des cyclistes que l’on touche par erreur.

, ,