14 Juillet – Les militaires se rendent compte qu’ils ont eu un jour férié en moins

C’est un réveil difficile en ce vendredi 15 juillet pour les militaires des différentes armées qui prennent soudain conscience qu’ils ont travaillé durant un jour férié. Assez étonnamment, la foule nombreuse et présente pour assister aux cérémonies n’a pas mis la puce à l’oreille du personnel des armées défilant ce jour-là.

“Devoir se lever et mettre les tenues de cérémonie pour défiler quel que soit le temps, on accepte car c’est jour de fête. Mais devoir subir Candice Parise envoyé au casse-pipe par le parolier de Daniel Guichard, ça a du mal à passer.”

Major Slotan F. – Pionnier de la Légion Etrangère

Les différentes cérémonies telles que le 8 Mai ou le 11 Novembre est habituellement l’occasion d’envoyer les seconde classe, sergent et sous-lieutenant pour armer ces événements. Le 14 Juillet entrainant des défilés dans toutes les villes où se trouve une garnison militaire, les forces en présence se retrouvent bien plus nombreuses à devoir travailler oubliant de ce fait que c’est un jour férié.

, , ,

Vendredi portrait : Hervé C. ornithologue reconverti dans l’observation des migrations militaires du week-end

20 mai 2022

Dans notre rubrique “Vendredi portrait”, nous tentons chaque semaine de vous faire découvrir une personne peu connue mais essentielle à la bonne marche de nos armées ou sortant du lot. Pour cette semaine, nous avons rencontré Hervé C., ornithologue qui s’est reconverti dans l’observation des militaires les week-ends, en particulier entre les gares de Paris.

Caporal Stratégique : Bonjour et merci de rencontrer aujourd’hui en plein week-end l’Ascension, cela doit être plus calme pour vous ?

Hervé C. : J’ai fait mes observations mercredi soir principalement, nous avons de grosses journées durant ce week-end. J’attends dimanche avec impatience pour voir les nuées retour, le ventre plein des repas de la maman ou du conjoint qu’ils vont digérer toute la semaine.

Caporal Stratégique : Avez-vous un spot d’observation favori ?

Hervé C. : Ce n’est un secret pour personne mais la Gare Montparnasse est le spot à connaître quand on veut voir des marins aller vers leur nidification. On voit les sacs Marine Nationale se rassembler avant de prendre le train, c’est profondément ancré dans leur tête. Je me souviens de ce jeune tapant aux portes d’un TGV pour descendre car par habitude, il a pris le train de Brest au lieu de Cherbourg.

Caporal Stratégique : Comment êtes-vous venu à ce métier ?

Hervé C. : J’ai commencé en 1995 quand je me suis rendu compte que la population des oiseaux chutait à cause des pollutions et de la chasse. J’avais pourtant choisi un moment délicat quand j’ai commencé avec la professionnalisation des armées. Terminé les grandes migrations des appelés mais il semble que ce soit profondément ancré en eux et malgré le faible nombre de militaires, nous avons de la matière en particulier aux gares parisiennes.

, ,

Economie de budget : les chevaux de la Garde Républicaine remplacés par une personne qui les suit avec une noix de coco

Malgré des déclarations enflammées par le gouvernement sur les budgets des Armées, force est de constater que les baisses continuent dans l’ensemble des domaines. C’est un aspect néanmoins plus visible du public qui est désormais touché par les économies demandées par Bercy.

A partir de la semaine prochaine, uniquement un seul escadron sur les trois à cheval qui composent le régiment de cavalerie de la Garde Républicaine sera équipé de chevaux. Les deux autres auront leur effectif scindé en deux avec l’avant de la troupe en tenue d’apparat et une section suivant avec des noix de coco qu’ils entrechoqueront entre eux lors des déplacements dans les rues parisiennes.

“On nous a fourni avec des noix de coco de basse qualité du Sri-Lanka mais notre industrie de Défense tente de créer des noix de coco en Lorraine pour pallier les fermetures d’usines.”

Patsy – 2ème escadron du régiment de cavalerie de la Garde Républicaine

Cette organisation nouvelle impactera aussi les autres unités du régiment avec le centre d’instruction qui travaillera plus souvent avec la fanfare de la cavalerie pour aider les jeunes à frapper les noix de coco dans le bon rythme.

, ,

Vendredi portrait : le pompier de Paris qui n’a pas posé en uniforme sur Tinder

Dans notre rubrique “Vendredi portrait”, nous tentons chaque semaine de vous faire découvrir une personne peu connue mais essentiel à la bonne marche de nos armées ou ceux sortant du lot. Pour cette semaine, nous avons rencontré Alexandre F., sergent à la 6ème Compagnie du 3ème Groupement d’Incendie et de Secours basé à Paris-Grenelle.

Caporal Stratégique : Bonjour Sergent, nous avons eu vent de cette rumeur dans la capitale de l’existence sur Tinder d’un pompier de la BSPP (Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris) qui n’aurait pas mis de photo de lui en uniforme et qui ne l’aurais même pas mentionné dans sa bio. Nous confirmez-vous que c’est bien vous ?

Alexandre F. : C’est un peu le fruit du hasard. Quand j’ai créé mon compte, j’étais en congé auprès de mes parents. Je n’avais pas d’uniforme sous la main et absent depuis 3 semaines, j’avais la tête ailleurs quand j’ai créé mon compte. Depuis, je ne l’ai pas changé.

Caporal Stratégique : Vous n’avez pas hésité à faire les modifications par la suite ?

Alexandre F. : J’arrive à faire des rencontres malgré tout. Mais il m’est arrivé d’avoir une copine qui a été choquée que j’attende le deuxième rendez-vous pour lui révéler mon travail. Elle s’est énervée pensant que je mentais. M’a dit que c’est impossible qu’un pompier ne le dise pas dès la première heure.

Caporal Stratégique : Est-ce que vous vous voyez comme une personne unique ?

Alexandre F. : Pas forcément, j’ai un ami pilote de chasse qui a dit son métier aux autres invités qu’une seule fois dans une soirée.

Caporal Stratégique : Que pensent vos collègues de ce choix ? Passez-vous pour un modeste ou juste un original ?

Alexandre F. : Il y a souvent des moqueries, il faut bien l’avouer. J’imagine que c’est de l’incompréhension ce qui entraine ce rejet. Je n’ose même pas leur avouer que je ne prends pas Spritz pour l’Happy Hour, je subirais un jugement trop sévère de la part de mes collègues parisiens.

, ,

Force Spéciale : Entrainement à l’invisibilité sur le terrain auprès de la Police Municipale de Paris

C’est une nouvelle étape pour le COS, habitué à aller chercher les compétences là où elles se trouvent, que cette coopération avec le monde civil. Depuis cette semaine, la 13ème Régiment de Dragons Parachutistes, unité spécialisée dans la discrétion et le renseignement va s’entraîner à être invisible en milieu urbain auprès de la Police Municipale de la ville de Paris.

De nombreux observateurs locaux tel que @raslescoot ont pu admirer les capacités à n’être vu dans les rues de la ville où ils sont pourtant indiqués comme présent. Leur discrétion, désormais reconnue par tous, peut être admirée par les habitants quand il s’agit de faire respecter les priorités piétonnes sur les passages réservés.

“On a fait tout un exercice pour les repérer dans la ville, mais à part une de leur voiture garée sur un passage piéton pendant qu’il vérifiait si les cyclistes avaient un casque, aucun signe d’eux. Nous par contre, on s’est fait repérer car on avait encore des billets de métro papier achetés dans le TGV”

Kevin D. – Caporal-Chef au 1er Escadron du 13ème RDP

La ville de Paris espère également que cet échange permettra à sa Police Municipale de découvrir leur ville et même de comprendre ce qu’est une instruction de la part de leurs responsables.

, ,