Le Père Noël remplacera désormais le charbon par une affectation à Paris pour les militaires qui n’auront pas été sages

Samedi arrivera le réveillon de Noël, point d’orgue des fééries de cette fin d’année mouvementée une fois de plus. Moments de retrouvaille mais également le moment de faire le bilan auprès du Père Noël. Les prix du charbon et de l’énergie ayant fortement augmenté, le personnel militaire français aura le droit à un traitement particulier s’il s’est mal comporté durant l’année.

C’est ainsi que comme chaque année, les personnes ayant à se reprocher une infidélité en OPEX, la dénonciation d’un collègue n’ayant pas fait sa semaine base depuis longtemps ou de faux tests COVID positifs pour éviter une tournée Sentinelle recevront de la part du Père Noël leur affectation à Paris et en petite couronne.

“C’est vrai que j’ai fait pas mal de bêtises et n’aie pas fini tous mes plats. Mais je pensais passer à travers en ayant demandé une affectation à Creil pour me faire pardonner d’avance.”

Capitaine Maximilien Q. – Officier Armée de l’Air

Le sage homme saura évidemment doser selon la nature des méfaits. Il tentera d’être magnanime avec ceux ayant réussi à éviter un exercice de quelques jours sur le terrain et intraitable avec ceux ayant prétendu avoir versé leurs fonds au foyer de l’escadron. Ces derniers finissant le plus souvent 2 ans au CPCO.

,

La tournée du Père Noël durera 2 jours pour la sécurité du transport des munitions demandée par toutes les armées

C’est un Noël qui approche rapidement qui conclut une année bien dense concernant les questions militaires. Le niveau de stock de munitions par les pays occidentaux est sans conteste un des points d’attention après plus de 300 jours de combats en Ukraine.

C’est ainsi que le Père Noël reçu en plus des mignonnes lettres des enfants, plusieurs messages à l’entête des ministères des armées de nombreux pays. La plupart demandant a compléter leurs matériels laissés à l’abandon et de quoi pouvoir l’utiliser intensément après l’avoir ignoré une trentaine d’années.

“On a dû installer un détecteur de départ missile sur le traineau car on a eu beaucoup de commande de la part de dictatures et on sent qu’ils sont un peu fébriles en ce moment. Pas sûr qu’on les livre tous, surtout un certain Vladimir qui a été très méchant.”

William ‘Buddy’ Hobbes – Lutin du Père Noël

Deux messages restent pour l’instant mises de côté, celle de l’Australie car des larmes empêchent de lire correctement la lettre où l’on devine une promesse de sous-marins qui ne lui ont pas été remis. Et celle de l’Allemagne qui est raturée de partout et qui ne semble toujours pas savoir ce qu’il désire dans tout le catalogue du Père Noël.

, ,