Affaires sensibles sur France Inter – Fabrice Drouelle raconte la recherche du mug perdu de l’adjudant-chef de l’atelier maintenance

La célèbre émission de France Inter sur les affaires qui ont marqué leurs temps s’intéresse cette semaine au quotidien des militaires. Après investigation des équipes de la radio publique, il semble que l’affaire qui ait le plus marqué le 501ème Régiment de Chars de Combat cette dernière année est un moment dont vive toutes les unités mécanisés.

C’est ainsi que la couverture de l’émission du jour sera sur la perte du mug favori de l’adjudant-chef des ateliers début mars 2022. Cet épisode à mobilisé l’ensemble du personnel technique de l’unité pour chercher où pouvait se trouver le contenant si cher au responsable d’atelier.

“Nous avons hésité à faire une émission dessus mais on nous a racontés comment l’adjudant-chef a passé une semaine à chercher et à accuser toute la caserne. Cela fait partie du quotidien de nos armées. Le suspense est d’autant plus présent que le mug était au dernier étage de son armoire.”

Fabrice Drouelle – France Inter – France 2 – Théâtre Tristan Bernard – Edition Robert Laffon – Vos soirées en famille s’il y a un excellent plat de lasagne

La seconde partie de l’émission sera une interview du lieutenant en charge de l’unité qui, malgré le dénouement heureux de cet épisode, ne comprend toujours pas comment on n’enseigne pas en école d’officier à gérer un événement apparemment si grave pour les équipes.

, ,

Le Major encore 1er devant l’Adjudant-Chef au concours de nostalgie à la caserne de gendarmerie

Le vendredi 6 mai à eu lieu pour le capitaine Blaise F., commandant d’escadron au sein de la brigade départementale de gendarmerie des Vosges, le déjeuner coutumier avec le plus ancien major et son adjudant-chef dans le restaurant Le Petit Stéphanois à St-Etienne-les-Remiremont. Ce repas se transformant régulièrement en compétition de nostalgie entre les 2 sous-officiers.

Cette fois-ci, à peine le médaillon de veau sauce aux morilles servi au major, ce dernier fit une ouverture en félicitant la serveuse d’avoir un endroit où l’on peut bien manger comme avant. L’adjudant-chef rebondit grâce à sa noix de joue de porc confite en disant qu’on peut rester sur du classique bien qu’il préfère le traditionnel. Le capitaine accordant le premier point à l’adjudant-chef.

Le moment décisif de ce match, qui se joue en dehors du service, a été l’arrivée du vin avec le plat du capitaine. Cet événement coupant l’élan de l’adjudant-chef voulant se plaindre des installations qui n’était plus si solide. La bouteille de pinot noir présenté était bien un vin local de Moselle mais ce dernier était issu de l’agriculture biologique.

“L’adjudant-chef a failli gagner en déplorant que le vin était bio. Le major a su rebondir immédiatement en faisant remarquer que les vins locaux ont gagné 2% d’alcool de plus en 10 ans. J’ai dû accorder un double point pour l’aspect technique de l’intervention.”

Capitaine Blaise F. – Commandant d’Escadron de Gendarmerie

C’est ainsi que s’acheva l’échange de ce mois-ci par une victoire sans contestation du major déjà tenant du titre. La capitaine Blaise F. nous confirma que c’était un échange bref mais intense. Il s’attend à un match plus classique sur l’idée que les jeunes soient moins bons désormais mais connaissant les dossiers durant la jeunesse des deux protagonistes, il est possible que la faute soit sifflée pour toute utilisation de cet argument.

, ,