Le sas de décompression au retour d’OPEX remplacé par des projections vidéos de chats mignons

Depuis le début des années 2010, les armées françaises ont mis en place un sas de décompression à Chypre initialement et par la suite, sur le territoire pour permettre aux militaires de souffler un peu avant de retrouver leur famille.

Toujours dans un souci d’efficacité pour les soldats, les psychologues de l’Armée de Terre se sont faits accompagner des meilleurs comptables disponibles dans les rangs pour trouver une manière efficace et économique d’obtenir le même résultat.

“On s’est rendu compte qu’en plus de leur permettre de se changer les idées, les vidéos de chats leur donnaient plus d’empathie et permettaient surtout d’économiser tout un séjour à Chypre”

Sam Oskar – Commissaire lieutenant de vaisseau

L’idée semblait toute simple et est venue de la part de toute l’équipe à Balard passant leur journée à étudier la manière dont les vidéos de chats mignons détendaient l’atmosphère. Les équipes justifiant toutes ces heures de consultation comme du temps de recherche sociologique.

, ,

Unité militaire féline – échec au déminage mais des promesses pour la communication des Armées

Castelsarrasin – Grande déception au sein de la section NEDEX (NEutralisation D’EXplosifs) du 31ème Régiment du Génie après l’intégration de chats pour assister à la détection et à la neutralisation de mines en zone de combat. Nos amis à 4 pattes, malgré une capacité de détection des dangers, ne trouvaient rien de mieux que d’aller jouer avec les détonateurs enclenchant ces terribles dispositifs.

“Ils ont des aptitudes pour trouver les mines de jour comme de nuit, mais c’est plus fort qu’eux, obligé de donner un coup de pattes ou de mordiller le fil qui dépasse. Mais regarder comme ils sont mignons avec leurs patounes !”

Sergent-Chef Maxime M. – NEDEX au 31ème RG

Le capitaine en charge de la section se doit de chercher continuellement des méthodes innovantes bien qu’il reçut des avertissements sur la probable échec de la part du CCC (Comité Contre les Chats). L’expérimentation, heureusement avec du matériel inerte, sonne le glas de cette tentative d’être entouré par ces petites bêtes ronronnantes.

De ce fait, l’ensemble des chats ont été retourné auprès des équipes des actions civilo-militaires pour permettre la fabrication de mêmes permettant de donner une image “cool” dans les communications officielles et les posts sur les réseaux sociaux.

, ,