Compromis d’Olaf Scholz avec l’envoi de Leopard, 2 en provenance du zoo de Berlin.

Après plusieurs semaines d’atermoiements, d’hésitations et de contradictions, la chancellerie allemande a finalement trouvé un compromis pour répondre à la demande ukrainienne pressante. C’est donc auprès du zoo de Berlin que seront prélevés dans un premier temps 2 léopards pour être apportés à la frontière polono-ukrainienne cette semaine.

Un inventaire est en train d’être effectué dans l’ensemble de l’Allemagne pour répertorier tous les léopards disponibles et s’assurer qu’ils soient capables de différencier un uniforme ukrainien d’un treillis russe. Comme promis, une assistance technique sera apportée aux pays européens désirant suivre la même démarche dans leurs zoos.

“Nous répondons à la demande ukrainienne et nos dresseurs seront présents pour l’ensemble des zoos européens qui voudront envoyer leurs fauves sur place.”

Olaf Scholz – Deutsch François Hollande

Des doutes persistent concernant le sérieux de cette décision mais le gouvernement assure que les griffes n’ont pas été coupées récemment et que les fauves sont en excellente forme physique pour rejoindre le front. Un stock de pelotes de laine a également été fourni par les autorités pour être largué par drones sur les soldats russes afin d’attirer ces chasseurs ultimes sur leurs cibles.

, , ,

[Vendredi portrait] En 5 ans, ce militaire qui n’a jamais dit à ses collègues qu’il était Breton

Patch avec le drapeau de la Bretagne et écrit en dessous "Breizh Special Forces"

Dans notre rubrique “Vendredi portrait”, nous tentons chaque semaine de vous faire découvrir une personne peu connue mais essentielle à la bonne marche de nos armées ou sortant du lot. Pour cette semaine, nous avons rencontré le sergent Hervé L. Bien que né à Quimper et ayant passé toute sa vie entre Pleyben et Plougasnou il rejoint en sortant de l’ENSOA, le 7e Régiment de Matériel à Lyon. Depuis son affectation, il n’a jamais fait état qu’il était Breton auprès de ses collègues du régiment, une particularité rare qui fait que nous lui accordons ce portrait.

Caporal Stratégique : Nous sommes venus jusqu’à votre régiment car il nous a été signalé que vous n’avez jamais fait état du fait que vous venez du Finistère durant les 5 ans que vous êtes en unité. Comment est-ce possible ?

Hervé L. : J’ai grandi en Bretagne avec une mère très fière de sa région. Mais je ne vois pas l’intérêt d’embêter mes collègues avec ça. On vient tous forcément d’une région spécifique. Tous les Bretons ne disent pas immédiatement qu’ils le sont ?

Caporal Stratégique : Quel a été votre parcours, avez-vous moins été bercé dans la fierté d’affirmer en continu que vous êtes Breton ?

Hervé L. : Je me souviens, lors d’une sortie scolaire, où avec mon lycée nous sommes allés visiter la Normandie au Mont St Michel, tout le bus avait été décoré du gwenn ha du, le drapeau de la région. Ça n’a pas arrêté de chanter des chansons de marins mais c’est plus une habitude qu’une fierté pour moi. On ne va pas commencer à porter des patchs “bretagne” à la place de l’écusson national.

Caporal Stratégique : Malgré tout, pensez-vous que cela vient d’une force intérieure ou y a-t-il un secret ?

Hervé L. : J’y ai vraiment vécu toute ma vie et ma mère m’y a élevé seule. Tout ce que je sais sur mon père, c’est qu’il est de Nantes. Cela a peut-être contribué à ce que je me sente moins Breton.

Le Père Noël remplacera désormais le charbon par une affectation à Paris pour les militaires qui n’auront pas été sages

Samedi arrivera le réveillon de Noël, point d’orgue des fééries de cette fin d’année mouvementée une fois de plus. Moments de retrouvaille mais également le moment de faire le bilan auprès du Père Noël. Les prix du charbon et de l’énergie ayant fortement augmenté, le personnel militaire français aura le droit à un traitement particulier s’il s’est mal comporté durant l’année.

C’est ainsi que comme chaque année, les personnes ayant à se reprocher une infidélité en OPEX, la dénonciation d’un collègue n’ayant pas fait sa semaine base depuis longtemps ou de faux tests COVID positifs pour éviter une tournée Sentinelle recevront de la part du Père Noël leur affectation à Paris et en petite couronne.

“C’est vrai que j’ai fait pas mal de bêtises et n’aie pas fini tous mes plats. Mais je pensais passer à travers en ayant demandé une affectation à Creil pour me faire pardonner d’avance.”

Capitaine Maximilien Q. – Officier Armée de l’Air

Le sage homme saura évidemment doser selon la nature des méfaits. Il tentera d’être magnanime avec ceux ayant réussi à éviter un exercice de quelques jours sur le terrain et intraitable avec ceux ayant prétendu avoir versé leurs fonds au foyer de l’escadron. Ces derniers finissant le plus souvent 2 ans au CPCO.

,

La tournée du Père Noël durera 2 jours pour la sécurité du transport des munitions demandée par toutes les armées

C’est un Noël qui approche rapidement qui conclut une année bien dense concernant les questions militaires. Le niveau de stock de munitions par les pays occidentaux est sans conteste un des points d’attention après plus de 300 jours de combats en Ukraine.

C’est ainsi que le Père Noël reçu en plus des mignonnes lettres des enfants, plusieurs messages à l’entête des ministères des armées de nombreux pays. La plupart demandant a compléter leurs matériels laissés à l’abandon et de quoi pouvoir l’utiliser intensément après l’avoir ignoré une trentaine d’années.

“On a dû installer un détecteur de départ missile sur le traineau car on a eu beaucoup de commande de la part de dictatures et on sent qu’ils sont un peu fébriles en ce moment. Pas sûr qu’on les livre tous, surtout un certain Vladimir qui a été très méchant.”

William ‘Buddy’ Hobbes – Lutin du Père Noël

Deux messages restent pour l’instant mises de côté, celle de l’Australie car des larmes empêchent de lire correctement la lettre où l’on devine une promesse de sous-marins qui ne lui ont pas été remis. Et celle de l’Allemagne qui est raturée de partout et qui ne semble toujours pas savoir ce qu’il désire dans tout le catalogue du Père Noël.

, ,

14 Juillet – Les militaires se rendent compte qu’ils ont eu un jour férié en moins

C’est un réveil difficile en ce vendredi 15 juillet pour les militaires des différentes armées qui prennent soudain conscience qu’ils ont travaillé durant un jour férié. Assez étonnamment, la foule nombreuse et présente pour assister aux cérémonies n’a pas mis la puce à l’oreille du personnel des armées défilant ce jour-là.

“Devoir se lever et mettre les tenues de cérémonie pour défiler quel que soit le temps, on accepte car c’est jour de fête. Mais devoir subir Candice Parise envoyé au casse-pipe par le parolier de Daniel Guichard, ça a du mal à passer.”

Major Slotan F. – Pionnier de la Légion Etrangère

Les différentes cérémonies telles que le 8 Mai ou le 11 Novembre est habituellement l’occasion d’envoyer les seconde classe, sergent et sous-lieutenant pour armer ces événements. Le 14 Juillet entrainant des défilés dans toutes les villes où se trouve une garnison militaire, les forces en présence se retrouvent bien plus nombreuses à devoir travailler oubliant de ce fait que c’est un jour férié.

, , ,

Il rejoint la Marine Nationale pour capturer un Pokemon Snorlax aux larges des Kerguelen

C’est une motivation peu connue du grand public mais qui est exploitée par la Marine Nationale pour faciliter son recrutement. Parmi l’ensemble des arguments utilisés, si vous êtes joueur du fameux jeu Pokemon Go, vous trouverez toutes les raisons pour demander une spécialité embarquée.

C’est ainsi que Cédric C., matelot sur l’Astrolabe, va compléter sa collection avec la capture d’un Snorlax qui se trouve à proximité des Iles Kerguelen et lui permettra de compléter sa collection dans ce jeu en réalité augmentée qu’il joue depuis son lancement durant l’été 2016.

“Quand le jeu est sorti, c’était un argument premier pour faire venir du monde. Maintenant, nous avons juste un accord pour faire apparaitre régulièrement des pokemon légendaire sur les lieux de passage de nos navires pour garder la motivation.”

Capitaine de vaisseau Marine N. – Responsable du recrutement à la DRH-MN

C’est avec succès que sa rotation aux TAAF lui a permis de remplir son Pokedex. Notre marin cherche désormais à embarquer sur un navire du Pacifique, tant pour les grands espaces de mer tout comme pour les 2 Mewtwo qui se trouve près de l’ile française de Clipperton.

, ,

Fraude à la solde à l’air, un pilote décomptait les heures dans les avions de manège

Un scandale inattendu sur la base aérienne 118 “Colonel Rozanoff” à Mont-De-Marsan lorsque l’équipe en charge de la relevé des heures de vols a inspecté les carnets de vols des pilotes des escadrons. C’est au sein de l’escadron de chasse et d’expérimentation 1/30 “Côte d’Or” qu’a été découvert ce que l’on pense être un nouveau type de supercherie.

Affecté depuis 2 ans au célèbre escadron d’essais en vol, unité à la pointe des technologies qui seront par la suite déployés dans l’Armée de l’Air, personne n’avait mis en doute les relevés du carnet de vol du commandant Venceslas R. C’est pourtant lors d’une lecture rapide que des décollages et atterrissages signalé depuis le parc Jean Rameau, où a lieu la fête foraine locale, ont mis la puce à l’oreille des commandants d’escadrilles.

“On a mis du temps à se rendre compte de la supercherie. En type d’avion, il indiquait -SuperSpacial3000- et sa fille était déclaré comme navigatrice système d’arme. On trouvait ça beau ces vols sur prototype en famille.”

Adjudant-chef Herbert L. – Gestion des vols de la B.A. 118 Mont-De-Marsan

Des inspections ont eu lieu sur l’ensemble des carnets de bords et par chance, cette pratique semble limité à un seul individu. Les contrôleurs n’ont pu qu’apprécier le dévouement de l’ensemble de l’escadron dont des préparations à la “Montagne de l’Espace” situé à Marne-La-Vallée, certainement pour de futurs vols orbitaux.

,

L’armée allemande touche son premier budget décent et le flambe dans tous les magasins à la sortie de la caserne

Le 30 Mai 2022, le Parlement allemand vote un boost de 100 milliards d’euros pour équiper et moderniser son armée délaissée pendant de nombreuses années, tant au niveau matériel qu’organisationnel. C’est ainsi que cette dernière a déjà décidé, tel un jeune soldat touchant sa première solde, de dépenser compulsivement dans ce qui lui a manqué durant toutes ces années.

Les études des Charlot-Pinçon expliquent facilement tous ces achats déments de la part de la Bundeswehr, la Deutsche Marine et la Luftwaffe à peine les sous en poche. Un comportement classique pour toute personne ayant été durant toute sa vie à la recherche d’argent et ne sachant que faire une fois une forte somme en main.

“On voyait que c’était la première fois qu’il touchait de l’argent. Il a tout pris, même des F-35, c’est dire à quel point on se rend compte qu’il n’a pas l’habitude de gérer des grosses sommes.”

L’Armée française

A leurs décharges, ils ont été aussi fortement poussés à la dépense par tous les vendeurs et autre bonimenteur ayant posé leur stand à la sortie du Bundestag. De par les belles présentations et la moustache joliment taillée, ils ont su faire croire qu’avec de belles carrosseries, tous les ennemis leur tomberont dans les bras sans effort.

,

Vendredi portrait : le sous-officier originaire de Nice heureux de son affectation à Mutzig

20 mai 2022

Dans notre rubrique “Vendredi portrait”, nous tentons chaque semaine de vous faire découvrir une personne peu connue mais essentielle à la bonne marche de nos armées ou sortant du lot. Pour cette semaine, nous avons rencontré Claude E., sergent sortant de l’école de spécialité et ayant fait sa demande en sortie d’école à Mutzig.

Caporal Stratégique : Merci pour cette interview à peine sortie de votre amphi. Le choix de Mutzig n’a pas été difficile ?

Claude E. : J’ai travaillé dur pendant toute l’école de spécialité pour choisir ma place. Quand j’ai vu Mutzig et le 44ème RT, j’ai sauté sur l’occasion. Les majors télégraphistes disent tellement de bien de l’endroit et il y a même une prime de lait de 1€24 ! Assez étonnamment, l’autre personne à avoir choisi la place disponible était le dernier de la promo. Je ne m’explique pas cette distribution.

Caporal Stratégique : Ca ne sera pas trop dur de retrouver votre famille pour les week-ends ?

Claude E. : C’est relativement facile, il me suffit de prendre le train de 16h30 à Mutzig pour Strasbourg, rapide changement pour la Gare de l’Est à Paris où je devrais traverser la capitale pour aller à la Gare de Lyon pour le train de Marseille. Une fois à Marseille, il y a un TER qui me dépose directement à Nice. A peine 10h30 de voyage qui me permettent d’être à la maison dès samedi matin. De même, je prends le premier train dimanche afin d’être à 20h à Mutzig. 100€ tout juste avec le 25% militaire.

Caporal Stratégique : Avez-vous des passions que vous pourrez exercer là-bas ?

Claude E. : Oui, peut-être, c’est un peu de l’ordre de l’intime ma passion, mais… J’AIME SOUFFRIR. J’adore ça, la douleur peut être une source de plaisir. Vous croyez que je ne vais pas aimer à être loin de tout, perdu. Rester dans un bunker pour recevoir une vieille fréquence russe qui émet dans le vide depuis 1973 ! Mutzig est un concentré de douleur et je vais aimer y être.

,

Vendredi portrait : Hervé C. ornithologue reconverti dans l’observation des migrations militaires du week-end

20 mai 2022

Dans notre rubrique “Vendredi portrait”, nous tentons chaque semaine de vous faire découvrir une personne peu connue mais essentielle à la bonne marche de nos armées ou sortant du lot. Pour cette semaine, nous avons rencontré Hervé C., ornithologue qui s’est reconverti dans l’observation des militaires les week-ends, en particulier entre les gares de Paris.

Caporal Stratégique : Bonjour et merci de rencontrer aujourd’hui en plein week-end l’Ascension, cela doit être plus calme pour vous ?

Hervé C. : J’ai fait mes observations mercredi soir principalement, nous avons de grosses journées durant ce week-end. J’attends dimanche avec impatience pour voir les nuées retour, le ventre plein des repas de la maman ou du conjoint qu’ils vont digérer toute la semaine.

Caporal Stratégique : Avez-vous un spot d’observation favori ?

Hervé C. : Ce n’est un secret pour personne mais la Gare Montparnasse est le spot à connaître quand on veut voir des marins aller vers leur nidification. On voit les sacs Marine Nationale se rassembler avant de prendre le train, c’est profondément ancré dans leur tête. Je me souviens de ce jeune tapant aux portes d’un TGV pour descendre car par habitude, il a pris le train de Brest au lieu de Cherbourg.

Caporal Stratégique : Comment êtes-vous venu à ce métier ?

Hervé C. : J’ai commencé en 1995 quand je me suis rendu compte que la population des oiseaux chutait à cause des pollutions et de la chasse. J’avais pourtant choisi un moment délicat quand j’ai commencé avec la professionnalisation des armées. Terminé les grandes migrations des appelés mais il semble que ce soit profondément ancré en eux et malgré le faible nombre de militaires, nous avons de la matière en particulier aux gares parisiennes.

, ,