Partenariat entre Ryanair et le 1er régiment de chasseurs parachutistes pour de futures solutions low cost

C’est un partenariat inédit en France qui a débuté la semaine dernière à Pamiers dans l’Ariège entre la compagnie aérienne low cost irlandaise et le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes. À la demande de la société, des tests seront effectués par les bérets rouges pour connaitre les possibilités d’amener les passagers à leur destination sans devoir atterrir et gagner un temps précieux par vol.

Plusieurs Airbus A320 ont été affrétés pour simuler les aménagements possibles pour les futurs passagers qui trouveront ainsi des billets moins chers et un temps d’arrivée plus court, l’appareil ne perdant plus de temps à devoir rejoindre le terminal pour déposer les voyageurs.

“Nous doublons notre efficacité avec l’économie d’essence de l’atterrissage et en desservant plusieurs villes sur un même trajet. Nous hésitons juste pour savoir si on facture les parachutes.”

Hervé McKinsey – Département opérationnel Ryanair

Il est possible que la solution choisie par Ryanair d’après les premiers tests, soit d’affréter des A400M qui seront plus pratiques tant en termes de charge que d’aménagement intérieur pour ces futurs vols. Permettant au final d’ajouter un emport cabine plus important mais qu’il faudra conserver durant sa chute.

,

Simulation de parachutisme en casques de réalité virtuelle. 5 soldats blessés en sautant de leurs chaises

C’est dans un domaine assez inattendu que la réalité virtuelle s’est désormais glissée. Au sein de la Brigade des Forces Spéciales Air, ces nouveaux matériels permettent désormais d’économiser des heures de vol en avion par les équipes des CPA10 et CPA30 qui l’utilise pour simuler les sauts en parachute depuis le sol.

Bien installés dans une salle, les commandos de l’air s’entraînent à sauter et à attendre l’arrivée au sol pendant quelques minutes selon leur altitude de largage. Immergés sous les lunettes VR, plusieurs soldats se sont jetés d’eux même depuis leur chaise où ils rencontrèrent le sol bien plus rapidement que ne laissait penser les écrans devant leurs yeux.

“Vous savez, quand vous faites des milliers de sauts, c’est un réflexe et c’est le plus important pour nous. Du coup, ce sera 15 pompes pour celui qui s’est le moins blessé en sautant de sa chaise avec peu de convictions.”

Commandant de la Brigade des Forces Spéciales Air

Les premiers essais se sont montrés concluants et des réflexions sont menées pour inclure les minutes de vol pour atteindre l’altitude de largage pour plus de réalisme encore. Tout ceci permettant de rester assis encore plus longtemps. Ne pensez pas que l’ensemble est trivial, l’exercice est ponctué par un clic de souris pour effectuer l’ouverture du parachute à l’altitude voulue.

, ,