Républicain US masculiniste, il choisi des gays communistes preneurs d’otages comme symbole de ralliement

Statue de Léonidas aux Thermopyles

Texas – Fort Hood – Étonnant choix de la part de ce groupe de soldats du 1er bataillon du 5ème régiment de cavalerie de ce faire appeler les “Spartiates”. Difficile de croire dans cette Amérique défendant fortement les valeurs du self-made qu’un groupe décida de prendre le nom de la cité grecque ayant mis en place l’isonomie totale. Ce moment où les riches durent répartir leurs terres à tous au VIIème siècle avec J.C.

L’étonnement continua pour les observateurs concernant ce choix de la part de personnes intégrés à la prestigieuse 1ère division de cavalerie de prendre en exemple un plan de bataille où une partie des troupes étaient prises en otage pour permettre de supporter les assauts perses lors de la célèbre bataille des Thermopyles.

“Ils sont trop forts. Ils se sont battus tout seul. This is SPARTAAAA !!!!!!!!!!”

Staff Sergeant Troy T. – 1 Bat – 5 Reg – 2nd BCT – 1st Cavalry Division

Nous n’osons, au Caporal Stratégique, argumenter plus et commencer à expliquer que les règles sexuelles étaient bien plus libre ou étaient à des normes très éloignés du standard du St. Sergeant. Nous ne doutons pas qu’il ira se renseigner de lui même auprès des sources antiques ou modernes.

, , ,

Hollywood va sortir “La 318e section Endeavour”, la suite de 317e Section, avec The Rock

Hollywood – Le cinéma français a la côte aux Etats-Unis dans le juteux business des reboots. C’est ainsi que nous apprenons qu’après The Dinner (Le Dîner de Con) ou Coda (La Famille Bélier), c’est la 317ème section de Pierre Schoendoerffer qui va connaitre une nouvelle vie avec “318ème section – Endeavour”.

Dwayne Johnson, alias “The Rock” a été choisi pour incarner le rôle de l’adjudant Willsdorff qui dans ce nouvel épisode affrontera en compagnie d’un nouvel officier la jungle et les turpitudes de la guerre. De nombreux noms circulent pour le capitaine qui dans ce nouveau scénario saura maîtriser l’art de la guérilla et celui du kung-fu.

“Je ne m’attendais pas à une suite, il faut le prendre comme un hommage, disons-le ainsi. Même si j’ai du mal à me projeter dans le scénario initial quand j’ai vu le Việt Minh être déposé par des soucoupes volantes et tirer avec des AK-47 lasers”

Bénédicte C. – Maître de conférences d’histoire contemporaine

Si cet épisode fonctionne, les studios annoncent une série de film pour lancer le VCU (Vietnamese Cinematic Universe) où un épisode aura lieu avec des Américains 9 ans plus tard et une ouverture vers le marché chinois voire le marché local avec le Cambodge avec des épisodes se passant 25 ans après ce premier film.

,