Recrutements de Sergent Hapiness Manager pour sourire pendant les pompes de punitions

Toujours à la pointe tant organisationnelle que matérielle, le 1er régiment de parachutistes d’infanterie de marine (1e RPIMa) lance le recrutement de Sergent Hapiness Manager. Extrêmement exigent sur l’engagement, l’unité d’élite de l’Armée de Terre désire fidéliser les personnes sélectionnées.

Désormais, lors des exercices pénibles, mise en forme et autres entrainements offrant au 1er RPIMa la possibilité de montrer son excellence, des sous-officiers seront présents avec les instructeurs pour rappeler qu’il est nécessaire de sourire et être heureux pendant l’épreuve.

“Les armées aussi ne peuvent plus être indifférentes au bien-être de son personnel. C’est pour cela qu’il est important d’avoir un sous-officier supplémentaire permettant de leur rappeler de sourire alors qu’ils font les pompes de ‘remise en forme’ pour être arrivé en retard au point d’extraction à l’exercice.”

Sergent Marjorie L.N. — Hapiness Manager 1er RPIMa

Nous avons déjà depuis quelque temps des techniques pour améliorer le confort de nos soldats et faciliter leurs sommeils en toutes circonstances. Nous leur permettons maintenant d’être en joie de manière continue. Quoi de mieux qu’un assaut de forces spéciales souriants qui vous surprend au milieu de la nuit sur votre campement avant de tout dévaster en quittant les lieux ?

, , , ,

Succès de vente pour les tests de grossesse fournis avec un formulaire d’intégration dans la Légion Étrangère

A l’image de son personnel, le recrutement de la Légion Étrangère sait être inventif et sur tous les terrains. C’est ainsi que dans les magasins et pharmacies, vous pouvez désormais trouver des tests de grossesse avec un document comportant la grenade à 7 flammes et le képi blanc.

En plus d’un véritable test de grossesse, vous trouverez un prospectus indiquant comment rejoindre la légion et le lien de leur site www.legion-recrute.com . Une idée simple mais qui rencontre de plus en plus de succès.

“A peine le test révélé positif durant la soirée, je me suis souvenu que nous n’avions plus de pain et j’imagine qu’il y a sûrement quelque chose d’ouvert près de la caserne Ostende à Strasbourg. J’ai pris mon passeport au cas où, vous savez ce que c’est ici.”

William V. – Futur légionnaire sans enfant déclaré

Ce produit actuellement testé en France sera à terme, toujours dans l’essence même de la Légion Étrangère, traduit et vendu à l’international. Ceci permettant de continuer à faire connaitre ce corps respecté et ingénieux de l’armée française.

,

L’afflux d’hipsters oblige l’Armée de l’Air à refaire voler des biplans

L’uniforme, une des caractéristiques principales des armées, rencontre malgré son aspect hors du temps, des changements avec la mode des hipsters apparue dans les années 2000. Cette sous-culture, pour reprendre les mots de Wikipédia, caractérisé entre autres par l’utilisation de matériaux et techniques anciennes dites plus “authentique” infuse de plus en plus dans l’Armée de l’Air.

Focalisé sur la période 1920 à 1930, c’est tout un pan de technique et de tradition de l’Armée de l’Air qui réapparaisse au sein de l’escadron où tous ces nouveaux arrivants sont rassemblés. Que ce soit les plus anciens tentant de faire des missions d’observation sur Breguet 14 ou la frange plus moderne découvrant la radio à bord avec les Lioré et Olivier LeO 20 pour les convoyages, des habitudes oubliés refont ainsi surface.

“Pour les biplans et la moustache obligatoire, ça ne nous posait pas de problème. Quand ils ont commencé à demander les dentifrices avec de la cocaïne et les crèmes de peau au radium de l’époque, on a été obligé de mettre un stop”

Olivier L. – Lieutenant-Colonel commandant d’escadron

“Nous aurions bien trouvé un avantage en nous permettant de garder un escadron de mémoire mais ces fichus hipsters trouvent quand même le moyen de mettre des tenues Kitsuné pour voler et utiliser des Nokia 3310 comme radio à bord. L’avantage, c’est que le reste de l’Armée de l’Air semble aussi droit qu’un peloton de pionniers de la Légion Étrangère.”

,

Pour améliorer son recrutement, la Marine Nationale promet de ne plus servir d’épinards

C’est une journée étonnante pour les recruteurs du CIRFA de Troyes quand une vingtaine de jeunes se sont présentée durant toute la matinée pour tenter d’intégrer la Marine Nationale. Il faut croire que l’annonce la veille de ne plus servir d’épinards sur les bases comme en mer a convaincu de nombreuses potentielles recrues à tenter leurs chances.

Laetitia C., interviewée par le Caporal Stratégique devant le CIRFA de Metz, nous rapporte : “J’ai toujours voulu tenter le concours, on voit des métiers que l’on n’a pas ailleurs mais on sait qu’il y a des contraintes. Alors, quand j’ai vu cette promesse, j’ai vraiment compris qu’il y a une attention à prendre soin de leurs troupes”.

“Tous ceux qui se présentent dans nos centres de recrutement ont bien conscience qu’une autre vie les attend. Être marin peut demander beaucoup de sacrifices pour la Nation mais on ne pouvait leur demander de risquer de se retrouver devant une assiette d’épinards.”

Marine Monjardé – Resp. régional pour le recrutement de la Marine nationale dans le Grand Est

Impressionnées par l’élan qu’à suscité cette initiative de la Marine Nationale, l’Armée de l’Air et l’Armée de Terre tentent aussi d’attirer les talents en promettant de bannir salsifis et choux de Bruxelles mais au vu de la file d’attente devant le CIRFA de la Marine à Strasbourg, il semble que cette armée a su mettre le doigt sur le dernier frein pour s’attirer les talents.

,