Pour supprimer les escales, la Marine Nationale installe des bars à striptease directement à bord des navires

La plus petite par le nombre de personnels des trois armées continue sa quête d’efficacité chaque jour. C’est ainsi que nous apprenons la fin des tests pour permettre aux navires d’assurer plus longtemps leur permanence en mer avec l’installation de club de striptease à bord des vaisseaux.

Grâce à ce procédé, les bâtiments peuvent désormais rester des semaines en mer sans que les marins à bord ne trouvent à redire sur leur situation. Des voix discordantes se sont néanmoins fait entendre par les commissaires pour la gestion budgétaire des billets récupérés dans les sous-vêtements des artistes.

“Le plus difficile a été l’installation à bord des sous-marins pour conserver le silence. Les danseuses et danseurs font sans musique et les talons aiguilles sont en mousse. Déjà 2 entorses en 1 mois.”

Amiral Tugdual De S. de N.-L. d’E. – Amiral commandant la force océanique stratégique

Une inégalité subsiste malgré tout entre le porte-avion Charles de Gaulle dont le hangar peut abriter jusqu’à 6 barres de pole-dance simultanément et le BRS Antarès dont la modeste taille oblige les artistes à affronter les vagues tout en gardant le rythme de leur chorégraphie. La structuredu bâtiment contraignant à installer la piste sur le pont.

,

Merci au DuffelBlog pour le partenariat et l’inspiration