Pertes russes : l’Est de l’Ukraine devient la seconde plus riche mine de fer du monde

C’est un effet assez inattendu de la guerre menée par la Russie. Au vu des pertes russes dans les territoires du Donbass, déjà zone minière de l’Ukraine, celle-ci deviendrait la seconde mine de fer la plus riche au monde une fois la victoire ukrainienne complétée.

Ce qui était déjà une zone de combat depuis 2014 a connu une forte augmentation de son intensité à la suite des grandes attaques de la fin février 2022. Depuis mi-mars, c’est vers le Donbass que les Russes cherchent apparemment à abandonner leurs véhicules.

“Au début, on a cru à une nouvelle norme des décharges russes les obligeant à les stocker chez nous. Mais vu qu’on les trouve brulés ou éparpillés partout sur le terrain, on ne comprend pas trop le but”

Vlodimir S. – Tireur Javelin

De nombreuses opportunités seront à venir pour cette manne apportée dans cette région pauvre. Que ce soit pour des éoliennes ou du matériel militaire mais de qualité cette fois-ci.

, ,

Les chars T-34 de la Seconde Guerre Mondiale prêt à défiler sur la Place Rouge avant d’aller sur le front

Certainement dans le même état d’esprit que la “dénazification” voulue par le Kremlin en Ukraine, les chars T-34 habituellement utilisés pour les défilés du 9 Mai seront réquisitionné pour aller ensuite combattre en Ukraine. Selon le décompte de www.oryxspioenkop.com, au 1er Mai 2022, déjà 597 chars d’assaut sont hors de combat côté russe.

Habitué à défiler de plus en plus sur la Place Rouge ou dans les capitales des oblasts russes depuis l’arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir. C’est ainsi qu’ils vont revivre ce moment du défilé du 1er Mai 1942 où une fois passé devant les autorités, les équipages et leur engin filaient vers les lignes ennemies.

“Dans notre malheur, on est assez chanceux. On n’est pas en zone désertique. Nous n’avons pas besoin de repeindre les chars avant de les perdre au combat dans les forêts d’Ukraine.”

Dimitri F. – Chef de char

Cette fois-ci, les autorités russes ont bien pensé à la logistique. Selon certaines indiscrétions, les chars seraient déployés dans la région de Kharkov. Les unités pourront ainsi récupérer les obus non explosés de la bataille de Kharkov pour les utiliser dans les affrontements.

, ,