Pilote de F-35, il préfère se présenter comme opérateur de drones

C’est un bouleversement supplémentaire et inattendu de plus dans les habitudes qu’apporte le chasseur F-35 depuis son introduction dans l’US Air Force. L’avion tant décrié tant sur le côté opérationnel que budgétaire semble de par son esthétique et ses performances changer les comportements des pilotes.

Pour la première fois, les aviateurs volant sur cet appareil ne viendront plus en soirée vous expliquer qu’ils sont pilotes de chasse. Pire, il semble que lorsque vous leur demandez leur profession, ils bredouillent en regardant le sol qu’ils pilotent “des drones plus ou moins”.

“Vous avez vu la présentation du F-35 au Bourget ? On a fait juste des carrés nuls dans le ciel. Pour quoi on passe ! Même l’Airbus A350 avait l’air d’avoir une meilleure manœuvrabilité que nous.”

John McCalagan – 419th Fighter Wing

Les Hapiness Manager de l’US Air Force peinent à remonter le moral des pilotes qui volent tous les jours dans ces appareils avec une check-list des pannes à vérifier. Il se rassure uniquement en voyant à quelle autre machine ils ont échappé dans la compétition pour l’avion abordable du futur, le Boeing X-32.

, ,

Auteur/autrice : Caporal Stratégique

Caporal Stratégique, je suis du plus grand effet dans les Armées. Je n'ai jamais dit du plus bel effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *