Tentative de coup d’État au Mali, les militaires impliqués prétexte un flashmob mal interprété

REUTERS/Benoit Tessier

La confusion continue de régner à Bamako après les événements dans la nuit du mercredi 11 juin au jeudi 12 juin. Les autorités maliennes annoncent avoir stoppé une tentative de coup d’Etat là où les militaires arrêtés indiquent avoir tenté un flashmob pour favoriser le recrutement.

Inspiré par les nombreuses vidéos vues sur Internet et bien que la mode soit passée, les militaires ont désiré faire connaître les possibilités de carrières et d’évolution au sein des forces armées du Mali. Comme tout bon flashmob, la discrétion a été au maximum durant tout le temps de préparation de la soirée.

“Nous nous sommes rassemblés en arme devant les grilles du palais présidentiel et avons aligné les 4×4 pour donner une impression de force. Nous avons juste oublié de prendre la banderole indiquant l’adresse du centre de recrutement”

Amadou T. – Officier chorégraphe arrêté

Il ne reste plus qu’à leur souhaiter bonne chance et espérer que cet imbroglio sera vite résolu par l’ensemble des personnes impliquées. Ils pourront ainsi reprendre dès que possible les traditionnels rassemblements armés face aux centres de pouvoir du pays.

,

Auteur/autrice : Caporal Stratégique

Caporal Stratégique, je suis du plus grand effet dans les Armées. Je n'ai jamais dit du plus bel effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.