Des antennes de guerre électronique vendues aux enchères par erreur comme œuvres de Kundelich

Camions de guerre électronique avec antennes sur le toit

Les habitués des ventes aux enchères chez Drouot ont été doublement surpris par la séance de cette après-midi d’automne. Présentée pour une cession en extérieur, une œuvre rare de l’artiste Kundelich retrouvée en Alsace était la pièce maîtresse du jour. Ce mobile comprenait un camion avec l’entremêlât caractéristique du fantaisiste sur le toit.

Malheureusement, les participants se sont rendu compte rapidement que cette découverte faite près d’Haguenau était un camion appartenant au 54e Régiment de Transmission stationné dans la ville. L’opérateur, réveillé par la voix du commissaire-priseur, a levé tous les doutes une fois sortis de l’habitacle et remis de sa torpeur.

“L’enchère du Mobile de Kundelich a commencé à 23€ et montait très vite. C’est quand l’opérateur est sorti du camion à la fin de sa sieste, pardon, de son temps d’analyse que l’on a compris qu’il y a eu une confusion.”

Guillaume Pascanet – Commissaire-Priseur chez Drouot

L’émoi de cette découverte est d’autant plus fort que de nombreux œuvres semblent désormais mis à l’épreuve de leur authenticité. Certains Basquiat seraient des cartes d’État-Major avec position des unités et des cadavres exquis du XIXe siècle révèlent être des doctrines écrites par des généraux dans l’ennui de leurs bureaux.

, ,

Audiences radio : les communications non-chiffrés russes en 1ère place du classement

Comme à chaque trimestre, le sondage radio Médiamétrie sur les audiences radios est suivi d’un lot d’autocongratulation par ces dernières dans les journaux et à l’antenne. C’est néanmoins un challenger venu de l’Est qui a effectué une percé dans les temps d’écoute.

Depuis le début du conflit en Ukraine, l’ensemble des acteurs peuvent voir une percée de ce nouvel arrivant ayant obtenu immédiatement une audience internationale. L’attraction est telle que ce soit via Russian War Chatter ou même par l’envoi d’auditeurs US et alliés pour s’approcher au plus près des sources.

“On sent bien que c’est amateur mais il y a vraiment beaucoup d’émotions. Le seul souci, c’est quand certains donnent leurs positions dans la panique, l’émission s’arrêtent toujours peu de temps après”

Steven S. – Intercepteur radio sur RC-135V Rivet Joint

Nous ne savons pas combien de temps l’effet de mode de ce nouvel acteur tiendra dans le paysage radio actuel. Néanmoins, nous pouvons constater avec Europe 1, l’attrait de certaines radios françaises tentant désormais d’être des relais russes sur notre territoire.

, , ,

L’officier renseignement incorporé en 1990 utilise enfin sa formation sur les Pays de l’Est avant de partir en retraite

Creil – Direction du Renseignement Militaire – C’est un grand jour pour le Commandant S. et le Major D. alors qu’approche leur retraite à la fin de l’année. Rentré dans les forces au début des années 90, les deux militaires ont passé 2 ans de formations à connaitre le matériel et ordre de bataille soviétique.

Avec l’effondrement du bloc soviétique, la dissémination des armes du Pacte de Varsovie s’est concentrée principalement sur l’armement léger entrainant une monotone identification entre AK-74 ou AK-103. Les différents mouvements d’insurgés utilisant des véhicules légers du commerce pour mener les combats.

“Les formations au Salon de l’Auto pour reconnaitre les différents pick-ups Toyota sur les fronts insurgés, ça m’a porté un coup au moral pour tout vous avouer”

Major D. – Interprète image à la DRM

40 ans passé à ennuyer les collègues travaillant sur le Moyen-Orient en répétant que la vraie menace vient est de l’Est porte enfin ses fruits. “Durant ces années, la présence de canon 122D30 venait dégourdir nos connaissances mais nous avons vite remarqué que par manque de munition, les rebelles et forces armées l’utilisait pour le côté pratique de l’anneau de traction pour accrocher les hamacs des chef de clans” nous rapport le Commandant S.

Obusier 122D-30

Néanmoins, c’est avec un sens de la transmission que nos deux militaires laisseront leurs exemplaires de reconnaissances Jane’s sur la pile de magazine Auto-Plus et la photo d’un ZU-23-2 qui servait d’encyclopédie ces dernières années.

,