Des antennes de guerre électronique vendues aux enchères par erreur comme œuvres de Kundelich

Camions de guerre électronique avec antennes sur le toit

Les habitués des ventes aux enchères chez Drouot ont été doublement surpris par la séance de cette après-midi d’automne. Présentée pour une cession en extérieur, une œuvre rare de l’artiste Kundelich retrouvée en Alsace était la pièce maîtresse du jour. Ce mobile comprenait un camion avec l’entremêlât caractéristique du fantaisiste sur le toit.

Malheureusement, les participants se sont rendu compte rapidement que cette découverte faite près d’Haguenau était un camion appartenant au 54e Régiment de Transmission stationné dans la ville. L’opérateur, réveillé par la voix du commissaire-priseur, a levé tous les doutes une fois sortis de l’habitacle et remis de sa torpeur.

“L’enchère du Mobile de Kundelich a commencé à 23€ et montait très vite. C’est quand l’opérateur est sorti du camion à la fin de sa sieste, pardon, de son temps d’analyse que l’on a compris qu’il y a eu une confusion.”

Guillaume Pascanet – Commissaire-Priseur chez Drouot

L’émoi de cette découverte est d’autant plus fort que de nombreux œuvres semblent désormais mis à l’épreuve de leur authenticité. Certains Basquiat seraient des cartes d’État-Major avec position des unités et des cadavres exquis du XIXe siècle révèlent être des doctrines écrites par des généraux dans l’ennui de leurs bureaux.

, ,

Auteur/autrice : Caporal Stratégique

Caporal Stratégique, je suis du plus grand effet dans les Armées. Je n'ai jamais dit du plus bel effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *