Des fouilles à Pompéi révèlent les premiers exemplaires des véhicules blindés utilisés actuellement par l’armée française

Matériel connu des soldats dans les armées françaises de tout âge, le Véhicule de l’Avant Blindé (VAB) révèle être encore plus ancestral que ne pensaient ses utilisateurs. Les dernières fouilles près d’un temple dédié à Mars, le dieu de la guerre, aux abords de Pompéi, ont mis à jour des restants d’un VAB offert par des peuples du sud de la France à Rome.

Le véhicule conservé en bon état devait servir de totem de recrutement près d’un temple local. Les archéologues ont tenté de le démarrer mais plusieurs parchemins ont montré que les pièces manquantes pour le moteur étaient disponibles la semaine prochaine systématiquement.

“C’est toujours des découvertes une fouille mais les tags -Clodomir [fils de Clovis] a mis ses fesses ici- dans un des VAB utilisé au 3ème Régiment de hussards à Metz nous montraient déjà que l’on avait ses véhicules sur le territoire dès le VIeme siècle”

Jean-Christophe PIOT – @Padre_pio – auteur, journaliste, historien des religions romaines

À noter que des recherches semblaient rapporter que le véhicule ne pouvait plus être utilisé, dû à un décurion qui aurait bloqué le blindé en voulant le préparer pour une mission Sentinelle. Mission qui consistait déjà à l’époque en une patrouille qui aurait attendu en dehors des jeux de cirques locaux pour indiquer les latrines aux spectateurs.

, ,

Après 25 ans de vie commune, il se marie avec son VAB

Le matériel vieillissant n’aura pas été mal vécu par l’ensemble des militaires du 2eme RIMa d’Auvours. C’est ce que se sont dit l’ensemble des collègues du caporal-chef Ayoub D. quand ils reçurent les faire-part de mariage du soldat avec le VAB 3452 qu’il aura conduit pendant ses 25 ans de services.

Malgré quelques difficultés pour mettre la tulle de la mariée sur le lance-missiles Eryx sur le toit, la cérémonie s’est tenue sur la place d’armes que les 2 amoureux ont tant pu apprécier ensemble durant leurs années de service.

“Le mariage a été organisé le 15 Juillet pour que la mariée profite d’une nouvelle peinture. Après on a failli avoir quelques blessés quand le lance-missiles a été utilisé pour le lancement du bouquet de la mariée.”

Capitaine Bastien D. – 2e compagnie de combat (les boucs)

C’est ainsi qu’après ce moment d’émotion, le nouveau couple, marié sous l’égide du maire d’Auvours et du commandant de régiment ont pu partir vers leur lune de miel à La Courtine. Tout du moins vont-ils tenter dans ce couple où les pannes sont le fait de la mariée.

, ,