L’Armée de l’Air dévoile son classement des meilleurs avions à imiter pour faire manger votre enfant

L’Armée de l’Air et de l’Espace a décidé cette semaine de partager son expérience et sa technicité aérienne auprès de tous les parents en difficulté pour faire manger leurs enfants. Elle dévoile ainsi sa sélection des meilleurs appareils à imiter pour permettre aux récalcitrantes progénitures de finir leurs assiettes.

Airbus A400M

Efficace, tant sur la quantité que vous pouvez mettre dans la cuillère pour votre enfant ou l’endurance nécessaire pour le nourrir. Légère lassitude du bruit si votre petit traine à finir l’assiette.

Rafale

À privilégier en cas de refus de la part de votre enfant. Apporte malgré toutes les difficultés la cuillère jusqu’à sa destination. Capable d’atteindre son but même s’il secoue la tête pour éviter le ciblage de la bouche.

Mirage 2000D

Vous êtes sur une série de plats difficiles. En imitant le Mirage 2000D, vous tenez sur la longueur pour nourrir votre enfant avec tout type d’aliment. Même en démonstration de force, cela peut suffire pour calmer les refus de manger.

Casa CN-235

Toujours là et efficace pour les petites charges, choisissez d’imiter le Casa pour le gouter. Si le gâteau emporté n’est habituellement pas de la préférence de l’enfant, il sera néanmoins immédiatement disponible et il saura s’en contenter.

Falcon 7X

Des amis à la maison, de bons plats même pour le petit dernier ? Soyez assuré d’un repas bien avalé en imitant le Falcon 7X présidentiel. Aucun refus pour accepter de manger une cuillère mimant cet appareil VIP et ça permettra d’impressionner également les invités.

Alphajet

Votre enfant commence à manger autre chose qu’un biberon mais n’est pas encore autonome. Apprenez-lui à utiliser sa cuillère en imitant l’Alphajet pour lui donner à manger. Ça semble tout simple comme cela mais c’est toute une maitrise du couvert pour être indépendant.

Transall

Si vous avez de vieux légumes à lui faire gouter, l’imitation du bruit d’un Transall est parfaite pour lui permettre de manger des topinambours et autres rutabagas. Ça a toujours une saveur et une odeur bizarre comme l’avion mais un côté rassurant une fois que la cuillère est avalée ou que l’on descend de l’appareil.

, , , , , , , ,

Règlementation : les pilotes de chasse désormais fouillés aussi avant de monter dans les Rafale

C’est une drôle de surprise qu’ont eue les pilotes de l’escadron de chasse 1/7 Provence lors de l’embarquement pour un vol d’entrainement au-dessus du Golfe Persique. Les deux aviateurs, figés par l’incompréhension à la vue des deux employés d’une société de sécurité, un portique magnétique et un scanner à rayon X, ont su à ce moment-là qu’un nouveau règlement venait encore d’être appliqué sans être averti.

Depuis cette semaine, l’ensemble du personnel navigant de l’Armée de l’Air et de l’Espace devra par mesure de sécurité subir la même fouille que n’importe quel passage d’appareil avant de prendre les airs. Les autorités ont malgré tout assuré que l’application de la loi se fera avec discernement, les armes de protections pourront se trouver à bord, mais les tentatives d’embarquement de coupe-ongles seront sanctionnées par leurs confiscations et destructions.

“On comprend qu’ils appliquent une règlementation adaptée mais me laisser partir en vol avec mon arme mais pas ma bouteille d’eau pour ma sécurité, j’ai du mal à l’entendre.”

Commandant Ludovic R. – Pilote Rafale au 1/7 Provence

L’Armée de Terre ne sera pas en reste à terme avec des contrôles pour les parachutistes de combat qui devront également s’assurer qu’aucun couteau suisse ne sera en vol avant de sauter d’un A-400M pour éviter que les soldats à bord paniquent et ne sortent leur grenade à la vue d’une telle arme embarquée.

,

Un pilote de chasse bat le record de 27 torticolis dans le public durant un meeting aérien

C’est un record qui tenait depuis de nombreuses années et qui vient de tomber avec le retour des meetings aériens et un public ayant perdu l’habitude des chorégraphies dans le ciel. Néanmoins, c’est un exploit peu connu qu’a réussi à battre le pilote de la présentation Rafale Solo durant le weekend du 20 aout 2022.

La présentation énergique de ce chasseur aux lignes sportives ne ravit pas seulement les amateurs et amatrices d’aviation mais également les kinésithérapeutes n’hésitez plus à distribuer leur carte à la sortie des meetings.

“Pendant longtemps, on pensait que c’était le looping qui donnait le meilleur résultat mais force est de constater qu’un passage bas à grande vitesse permet de coincer encore plus de cous !”

Capitaine Jérôme T. – Présentateur Rafale Solo Display

L’avenir étant à des chasseurs plus furtifs et moins maniables, cette performance risque de durer longtemps. Des catégories sont en cours pour garder une certaine compétition dont celui du record du nombre de personnes endormit dans le public actuel détenu par la présentation du F-35.

,

Rafale Marine : accord pour son exposition sur un parking situé entre le Musée de l’Air et le Musée de la Marine

Ile-De-France – Dans la période troublée actuelle, c’est un bel accord qui a été trouvé entre le Musée de l’Air et de l’Espace situé au Bourget et le Musée National de la Marine au Trocadéro à Paris pour l’exposition du plus moderne chasseur de chez Dassault. Cet avion servant en mer posait des difficultés pour savoir dans quel établissement l’exposer, tenant tant de l’un comme de l’autre.

C’est ainsi que fût choisi le parking 101 au milieu des studios d’enregistrement télé et cinéma de la Plaine St-Denis. Ceci à l’exact mi-chemin des entrées de ces deux établissements culturels du Ministère des Armées. L’arrivée d’un tel appareil ravi également les personnels de l’audiovisuel français leur permettant de passer enfin du temps sur le scénario de leurs films de guerre français.

Quelques difficultés nécessitent d’être encore résolues, de l’aveu de M. Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, directrice du Musée de l’Air et de l’Espace dont la taille des plans de visites qui deviennent disproportionnées pour permettre de visiter l’intégralité des collections.

“C’était une bien difficile mission, nous espérons que la future installation des barges de débarquement entre le Musée de la Marine et le Musée de l’Armée ne bouchera pas trop la circulation sur la Seine”.

Vincent Campredon – Directeur du Musée National de la Marine
, ,