L’autotune désormais autorisé pour les chants de brigade durant les classes militaires

En recherche constante de recrutement, l’Armée de Terre change une partie du règlement des CFIM, de l’ENSOA et de St-Cyr, pour attirer les jeunes à une carrière sous les drapeaux. Désormais, pour les militaires du rang, sous-officiers et officiers, il sera possible de disposer de micro avec autotune pour le chant de brigade durant leur déplacement sur la zone-école.

Il est donné comme choix aux élèves de chanter les airs traditionnels avec l’utilisation de l’autotune ou de sélectionner un chant disposant déjà de la déformation caractéristique du paysage audio contemporain. Dans ce dernier cas, la chanson sera évidemment entendue par les cadres pour éviter tout débordement.

“Il faut savoir évoluer pour faire rentrer les jeunes. Le choix de ‘Sapés comme jamais’ pour aller à une cérémonie de récompenses est plus qu’à propos. Il reste juste à adapter le rythme pour le pas et on verra à peine la différence par rapport à ce qui se fait.”

Major Jean Doh – Recrutement Seine-St-Denis

Des tensions naissent malgré tout depuis la mise en place de cette règle, en particulier à St-Cyr. Mieux doté et restant en école plus longtemps, les élèves officiers ont demandé à ce que les déplacements sous autotune se fassent également avec une platine tenue par le dernier du carré pour assurer le rythme.

Auteur/autrice : Caporal Stratégique

Caporal Stratégique, je suis du plus grand effet dans les Armées. Je n'ai jamais dit du plus bel effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *