A la recherche de son histoire, l’Armée de l’Air lance des fouilles pour trouver des bases aériennes romaines

Le ministère des Armées, deuxième acteur de la culture en France, comme elle aime se présenter, cherche sous l’impulsion de l’Armée de l’Air à connaitre mieux son passé. Bien que les baraquements présents sur de nombreuses bases peuvent rentrer dans le chapitre Histoire, c’est plus encore vers le début de notre ère qu’elle se tourne.

De nombreuses fouilles ont été lancées sur le territoire pour trouver à l’instar des camps et ports romains, des bases aériennes de cet empire présent sur ce qui est le sol français actuel pendant près de 400 ans. Pour des raisons qui échappent à beaucoup de généraux, l’ensemble des espoirs lors de fouilles se sont révélés vains.

“Nous ne comprenons pas une telle absence là où l’armée de terre et la marine ont tant de vestiges de l’époque romaine. Et impossible d’avoir de l’aide, il semble que le Service Historique des Armées bloque nos appels désormais.”

Général de Division Aérienne Gilles W. – Responsable

Les réflexions ont été nombreuses et les recherches se portent principalement vers l’Est près des frontières avec les Goths qui devaient certainement nécessiter la présence au moins d’une force de reconnaissance aérienne pour surveiller les frontières de Rome. La découverte au moins d’un site radar de la même époque n’est pas exclue.

,

Auteur/autrice : Caporal Stratégique

Caporal Stratégique, je suis du plus grand effet dans les Armées. Je n'ai jamais dit du plus bel effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.