Les gardes Indiens et Pakistanais de la porte Wagah entrent au ballet de Paris

Paris – Petite révolution dans le monde du ballet à la suite de l’annonce d’intégrer les gardes de la porte Wagah au sein du ballet de l’Opéra National de Paris. Malgré un agenda chargé et difficile avec la reprise des représentations, c’est par cette trouvaille que Paris a choisi de se différencier des autres scènes mondiales.

Les gardes de la porte Wagah entre l’Inde et le Pakistan disposent d’un cérémonial très encadré et dont la complexité augmente avec les années. Chaque soir, une foule se presse dans les tribunes de chaque côté de la frontière pour soutenir son pays et admirer les différentes chorégraphies militaires.

“Nous apprécions l’ensemble des nouvelles techniques apportés par ces gardes. Chaque pays a demandé que l’animateur pour chauffer la foule soit présent mais le public français était assez déconcerté par les demandes en ourdou et hindi d’être prêt à affronter le camp adverse.”

Aurélie Dupont – Directrice de la danse

Un programme semble en cours également pour une représentation des gardes du poste frontière des deux Corées où la règle est d’être le plus immobile possible face au soldat du pays adverse. Beaucoup craignent que ce concept de soldat-étoiles arrive déjà au bout de son concept.

, ,

Auteur/autrice : Caporal Stratégique

Caporal Stratégique, je suis du plus grand effet dans les Armées. Je n'ai jamais dit du plus bel effet.

Une réflexion sur « Les gardes Indiens et Pakistanais de la porte Wagah entrent au ballet de Paris »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.