Trop sévère, la Légion Étrangère arrête l’utilisation des After Eight gout orange pour ses punitions

C’est une pratique peu connue et dont les armées ne se vantaient pas qui arrive enfin à terme. Utilisé principalement dans la Légion Étrangère, c’est grâce à l’action du commandant d’unité du 2e Régiment Etranger de Génie que se termine la technique de l’ingestion d’After Eight gout orange en guise de punition.

Les légionnaires, soumis à un entrainement physique intensif, rendent difficile l’utilisation du sport ou du port de charge lourde comme punition sur le terrain. Certains cadres eurent ainsi l’idée de sévir en les forçant à ingérer des After Eight, terrible chocolat n’ayant même pas l’avantage de l’alcool des Mon Chéri. Pratique qui sera désormais interdite, prenant de cette façon les devants d’une condamnation par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

“Même en temps qu’instructeur, nous avons un cœur. Vous croyez que ça nous fait plaisir de voir une personne qui a déjà connu 2 guerres avant de rejoindre la Légion éclater en sanglots quand on lui présente ce carré de ‘chocolat’ ?”

Adjudant Radmilo V. – 2e Régiment Étranger de Génie

Cette punition extrêmement dissuasive auprès de l’ensemble des soldats rejoignant la Légion Étrangère a néanmoins rencontré sa limite avec les 1500 combattants d’origines britanniques. Ces derniers poussant le vice à ne pas faire les exercices pour recevoir ce chocolat tant redouté par les autres.

,