La nouvelle frégate de Naval Group sera en boîtes de pâté Henaff recyclées permettant l’autoréparation en mer

La Base Industrielle et Technologique de la Défense (BITD) connait, grâce à la prochaine génération de frégate, un rapprochement entre deux entreprises chères au cœur de la Marine Nationale. Le géant de la construction navale, Naval Group, s’est associé au groupe de Pouldreuzic, Jean Hénaff SA, et ses 230 collaborateurs.

Les chaudronniers de ce nouveau navire de la Marine Nationale pourront désormais procéder à la soudure sur la coque, des boites vides récupérées à bord, en cas de dégâts ou d’usure en pleine mer. Alliant une augmentation dans l’efficacité par un souci écologique de recyclage.

“L’idée a été soumise à Naval Group après une inspection des cabines. On s’est rendu compte qu’avec toutes les boites retrouvées dans les effets personnels, on pouvait colmater 6m de brèche. On a dû quand même investir un peu plus dans l’aération à bord.”

Capitaine de Vaisseau Loïc G. – Ancien pacha du Forbin

Les premiers résultats sont satisfaisants tant au niveau de la solidité du bâtiment que par les économies réalisées. Néanmoins, lors de la présentation à la presse, il a été signalé que les ingénieurs rencontrent pour l’instant encore quelques difficultés pour pouvoir remplacer les vitres du commandement du navire par les pots de terrine en bocaux usagés.

, ,

Auteur/autrice : Caporal Stratégique

Caporal Stratégique, je suis du plus grand effet dans les Armées. Je n'ai jamais dit du plus bel effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *