Les armées cherchent à faire des économies en surpayant des prestataires à la place du soutien interne

Dans la mise en place du concept de la “transformation des armées” apparu à la fin des années 2000, l’un des aspects les plus visibles est la présence de prestataires civils au sein des forces armées. Cette présence, désormais au plus près du front, vise même à remplacer les unités de soutien pour permettre aux militaires de se concentrer sur le travail consistant à tirer dans la direction demandé.

C’est ainsi que désormais, nos forces ont le plaisir de payer bien plus cher d’anciens militaires qu’ils ont formés pour faire le même travail qu’en unité de soutien. Cette économie annoncée malgré le fait de devoir aussi payer toute la chaine hiérarchique du prestataire en plus de payer celui des armées permettrait de faire de limiter les dépenses.

“Nous les payons plus cher, mais admirez les contrats de prestations qu’ils nous font. Si on se plante dans notre demande, ils ne feront pas le travail correctement et on devra même payer le double !”

Commissaire Général de brigade Jean C. – Compteur

Quelques inquiétudes néanmoins se présentent car il semble que les prestations couvrent également une armée de juristes faisant des contrats inattaquables permettant d’encaisser les montants tout en permettant de faire le moins demandé. Néanmoins, les sociétés assurent que l’on ne peut que faire confiance à des avocats.

,

Merci au Duffel Blog pour son aide à la création du titre.