Volant trop près du sol, les pilotes de l’ALAT obligés désormais de passer le permis B

Devant déjà effectuer un long parcours de formation, les officiers pilotes du 3e Régiment d’Hélicoptères de Combat devront à partir de 2023 valider également le permis B au vu du type de conduite réalisé par cette unité. Cet apprentissage s’avère nécessaire par la présence des appareils souvent à quelques dizaines de centimètres du bitume.

Les pilotes devront connaître les règles de circulations dans une voie aérienne RTBA tout comme celles des priorités sur la route (avec ou sans missile antichar). Pour les plus assidus, il a été demandé de retirer la combinaison de vol s’ils désirent suivre des cours supplémentaires dans les centres d’examen du code.

“Ça reste moins compliqué qu’un hélico mais il faut faire des aménagements dans le code. Est-ce que c’est les rotors ou la cabine qui fait foi pour s’arrêter devant le sas vélo ? Rien n’est précisé.”

Mathieu F. – Pilote au 3e régiment d’hélicoptères de combat

La circulation se fera en s’assurant la sécurité de tous les usagers de la route. Les mécaniciens dans les régiments sont d’ailleurs affairés ces prochaines semaines à installer les clignotants. En attendant leur présence sur l’ensemble de la flotte, les pilotes feront signe du bras à travers le cockpit pour indiquer les changements de direction.

, , ,